2021,  3*,  Edité,  Numérique,  Policier

Copier n’est pas jouer, par Frédérique Molay

« Frédérique Molay vous entraine habilement dans une enquête policière, au moyen d’une intrigue aussi diabolique que rythmée. » – Robert Dugoni, auteur des best-sellers de la série Tracy Crosswhite

Lorsque Nico Sirsky, chef de la brigade criminelle du 36 quai des Orfèvres, est chargé de l’enquête sur le corps congelé d’une fillette retrouvé dans un square parisien, il sait qu’il ne s’agira pas d’une enquête ordinaire.

Quand d’autres cadavres apparaissent, et qu’il s’avère que ces meurtres sont les copies conformes d’homicides commis par de célèbres tueurs en série, il comprend qu’il lui faut aller vite pour arrêter un tueur extrêmement organisé et dangereux, qui le provoque en semant des indices sur les scènes de ses crimes.

Et si tous ces meurtres étaient le résultat d’un jeu de rôle grandeur nature… qui est alors le maître du jeu ?


Un bon moment de lecture,, sans plus. Après une période de non lecture ou de lectures inintéressantes et interrompues, j’avais hâte de retrouver enfin un bon bouquin. Et j’ai été partiellement satisfait.

Une bonne histoire qui tient bien le lecteur en haleine. Jusqu’à un dénouement totalement crédible.

Mais…

Point négatif, des scènes de crime un peu compliquées et cruelles et une pléthore de personnages qui rend la lecture un peu difficile.

Trois étoiles seulement donc pour ce polar.

Et de façon étrange, tous les polars qui ont eu le prix du 36 m’ont déçu….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.