2020,  5*,  Edité,  Numérique,  Roman

Laisse tomber, par Nick Gardel

Antoine Spisser est obèse. Ça ne le définit pas, mais ça le décrit assez bien.
Surtout quand il se retrouve en équilibre sur la rambarde d’un balcon à 15 mètres du sol.
Mais ce qui l’a amené dans cette situation est une autre histoire.
Et ce ne sont pas les autres copropriétaires de son petit immeuble qui vous diront le contraire.
Enfin… Ceux qui sont encore en vie…


 

Le sous titre de ce bouquin est « Petit manuel de survie en milieu grabataire« . On sait déjà ce qui nous attend.

Ceux qui, comme moi, adorent les policiers de Nick Gardel, vont être étonnés, car il ne s’agit pas d’un polar. Un peu comme Les chaussures italiennes de Mankel, complètement en dehors de Wallander.

Mais que tout le monde soit rassuré, il y a toujours le style Gardel, l’absurdité Gardel, l’humour noir Gardel, parfois même l’horreur dont on a l’habitude avec cet auteur.

Et puis surtout, on va de surprise en surprise. Voyez la visite de l’appartement de la vieille demoiselle…  un pur moment de bonheur et de surprises étonnantes.

Merci, Nick pour cet excellent moment passé avec ce livre que j’ai adoré.

Et tu sais quoi ? En ce moment, je lis « Du bruit dans ma tête »….., un livre que tu as offert au début du confinement, ce truc qu’on a vécu de mars à mai 2020.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.