2*,  2020,  Auto-Edité,  Nouvelles,  Numérique

L’assassin du vendredi, par Alain Ruiz

Vite lu, pas vraiment convaincu, ni par l’intrigue, ni par l’écriture.
Comme lu dans un autre commentaire, les déductions sont ultra rapides. Ca fait trop téléphoné…
Dommage


Vite lu, pas vraiment convaincu, ni par l’intrigue, ni par l’écriture.

30 pages, c’est vraiment court, et pourtant, j’aime le court…

Comme lu dans un autre commentaire, les déductions sont ultra rapides. Ca fait trop téléphoné…
Dommage…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.