2020,  5*,  Edité,  Numérique,  Policier,  Thriller

Octobre, par Soren Sveistrup

Début octobre, dans la banlieue de Copenhague, la police découvre le cadavre d’une femme amputée d’une main. À côté du corps, un petit bonhomme fabriqué à partir de marrons et d’allumettes. Chargés de l’enquête, la jeune inspectrice Naia Thulin et l’inspecteur Mark Hess découvrent vite que cette figurine est porteuse de mystérieuses empreintes : celles de la fille de Rosa Hartung, ministre des Affaires Sociales, enlevée un an plus tôt et présumée morte.

Thulin et Hess explorent toutes les pistes qui leur révèleraient un lien entre la disparition de la fille de la ministre et la victime à la main coupée. Lorsqu’une autre femme est tuée, selon le même mode opératoire, ils comprennent que le cauchemar ne fait que commencer…


Vous avez vu The Killing sur Arte cet été ? Sarra Lund et ses coéquipiers vous ont passionné ? Tant mieux, ce livre est le premier roman de l’auteur de The Killing. Et autant vous dire qu’il faut vous accrocher.

Un « page turner », un bouquin où la tourne de pages est automatique. On ne lâche pas un tel livre facilement. Passionnant du début à la fin. Des flics mal assortis qui visiblement se détestent, mais tout compte fait, se complètent bien ! Ne mettez pas un doigt dans cette histoire, vous y laisserez le bras… Tout comme dans Le naturaliste, le sang de nos pères ou le magnifique Poète !

Ah au fait… Des petits bonshommes en marron, ça vous rappelle des souvenirs d’enfance ? Deux marrons et cinq bouts d’allumettes, quatre pour les membres et une pour le cou… Vous voyez ce que c’est ? Hé bien, après la lecture de ce live, vous ne les verrez plus jamais avec le même oeil, croyez-moi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.