2020,  5*,  Edité,  Numérique,  Policier

Téléski qui croyait prendre, par Florian Dennisson

Privé de son quotidien de prédilection, Gabriel Lecouvreur, dit le Poulpe, se retrouve à éplucher les faits divers d’un journal de province. Il s’entiche d’une affaire étrange qui va le mener dans la noirceur des secrets d’une des familles les plus puissantes de Courchevel. Un magnat du monde de la nuit laissé pour mort au beau milieu de son chalet de luxe et de vieilles connaissances de Gabriel accusées à tort, c’est le Poulpe au pays de l’or blanc.


Trouvé complètement par hasard en naviguant sur la page de l’auteur (suite à la lecture d’un autre livre : La Liste).

J’ai retrouvé avec plaisir le personnage de Jean-Bernard Pouy et toutes ses caractéristiques : Titre contenant un jeu de mots, personnages récurrents, présence d’un livre de littérature dans les mains du héros, une bière à boire et une petite aventure érotique, soit de sa part, soit de la part de sa compagne Cheryl, coiffeuse de son état .

Par contre, comme l’auteur l’explique à la fin, celui-ci est un Hors collection !!

Et j’ai passé un très agréable moment. Ca m’a d’ailleurs donné l’envie de lire d’autres aventures du fameux Poulpe, par différents auteurs. Jusque là, je m’étais contenté de la Petite Ecuyère a cafté, mais pour quoi ne pas me lancer dans Lundi c’est sodomie, ou J’irai faire Kafka sur vos tombes ou encore Allah recherche l’autan perdu, voire Vomi soit qui malle y pense.

Bref, si vous ne connaissez pas Le poulpe, allez faire un tour sur Wikipedia qui explique tout bien. Et si vous ne connaissez pas Florian Dennisson, allez le découvrir dans cet ouvrage, ou dans un autre. Ca vaut le coup !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.