Bienvenue sur ce site

Bonjour et bienvenue sur ce site,

Certaines et certains connaissent déjà mon écriture, d’autres, peut-être, me découvrent.

Je m’appelle Jean-Marc Bassetti, je suis maintenant un heureux retraité après avoir passé trente-sept années dans l’éducation nationale, en tant qu’enseignant en école élémentaire, directeur d’école et maître animateur en informatique pour les enseignants et les enfants.

La passion de l’écriture a commencé en 2010.

Tout a commencé avec « Demain matin on ira à la pêche », une nouvelle sélectionnée et publiée dans le recueil « Histoire d’enfances » édité par Radio-France.

…..

Posted in JMB

3 Mars 1875- Un véritable triomphe

« Célestine, viens vite, viens lire avec moi, c’est tellement magnifique !

Georges Bizet est heureux. Devant lui, s’étalent les coupures de presse qu’il vient de découper. Il a eu tellement peur. Cette première était un coup de «Quitte ou Double ». Ça passait au ça cassait.

Il se doutait bien de la teneur des critiques de ce matin, vu le triomphe que la troupe a reçu hier soir pour la première de Carmen.

— La salle enthousiaste a applaudi le compositeur pendant vingt minutes sans interruption, lit-il à haute voix. Un engouement bien mérité qui honore la France et place l’opéra français à une hauteur jamais atteinte jusque là. Tu te rends compte ?

— Vingt minutes ? demande Célestine, moi, je dirais plutôt trente. Je suis sortie et revenue sur la scène au moins vingt fois. Dans ma loge, j’ai dénombré pas moins de cent vingt-deux bouquets de fleurs, sans compter les roses rouges solitaires.

— Pourtant, tout était mal engagé, tu te souviens ?

— Oui, tu ne trouvais pas de cantatrice disponible pour le rôle-titre. Lorsque tu me l’as proposé…

— Tu as dit oui tout de suite, c’est magnifique !

— Je peux t’avouer quelque chose maintenant, Georges ?

— Oui, bien sûr, qu’as-tu donc de si secret ?

— Je ne l’avais même pas lu. Sachant que c’était toi, j’ai accepté sans lire !

— Quelle affaire, tu as tellement le rôle dans la peau que je croyais que tu l’avais lu et relu…

—As-tu des nouvelles de Camille* ? Il était ravi hier soir, son théâtre était plein, la recette a été mirifique et ce matin, les critiques sont on ne peut plus élogieuses.

—Non, il est trop tôt, je n’ai pas encore de nouvelles. Mais je pense que nous allons pouvoir donner Carmen au moins deux cents fois.

—Et ce sera complet tous les soirs !!

—Espérons-le.

— Veux tu un café ? je vais en faire pour moi.

—Oui, je veux bien, pas trop fort, hein ? Tu me connais… Tu sais que j’ai eu peur pour la fin. Mon tricot de peau était trempé tellement je transpirais.

—Je sais bien, tu me l’avais dit avant le début de la représentation. Le public a l’habitude d’une fin joyeuse, heureuse et pleine d’espoir.

—Ah oui, rigole Bizet, pour ça, ils ont été servis. Une fin avec un assassinat. Au moment où tu hurles « non, je ne t’aime plus », Don José se jette sur toi et te transperce de ses couteaux. Aucun espoir. Il y avait de quoi plomber la salle, habituée aux fins heureuses !

—Je regardais la salle depuis la scène. Le public était déjà debout, comme à la corrida !!! Les premières fleurs ont commencé à pleuvoir à ce moment-là !

—J’ai vu. Deloffre** avait du mal à tenir son orchestre. A un moment, j’ai eu l’impression qu’ils ne pourraient pas jouer le final !

—Mais ils s’en sont bien tiré. J’entendais ça depuis le sol !

—Voilà. Tiens, lis donc l’article du Figaro : « Georges Bizet réinvente l’opéra.» On peut y lire : « Il y aura deux époques dans l’histoire de l’opéra : un avant Carmen et un après Carmen, tellement la différence est grande. Bizet a créé hier soir quelque chose de tout à fait nouveau, un véritable séisme dans l’histoire mondiale de l’opéra dont on avait besoin depuis la mort de Mozart. »

—Tu es le plus grand, mon Georges. J’ai toujours cru en toi. Viens et embrasse-moi. Et si tu ne m’aimes pas, je t’aime. Et si je t’aime….

—Je sais : Prends garde à toi !!! »

Uchronie – Camen de Bizet a été créé à l’Opéra Comique de Paris le 3 Mars 1875. La première a été une véritable catastrophe à tous les sens du terme. Si les deux premiers actes ont été à peu près applaudis, les deux suivants se sont déroulés dans un silence glacial. L’orchestre n’arrivait pas à suivre, Célestine Galli-Marié, mezzo-soprano qui jouait Carmen avait du mal à être à la hauteur. Carmen a été joué quarante-huit fois. Bizet ne s’est jamais remis de cette humiliation. Il est mort trois mois plus tard d’une attaque cardiaque, à trente-six ans.)

* Camile du Locle, directeur de l’Opéra Comique de Paris

** Adolphe Deloffre avait la baguette de chef d’orchestre ce soir-là. Carmen est la dernière pièce qu’il a dirigée. Il est mort neuf mois plus tard.


Tous les textes de Mars sont accessibles sur « Chaque jour a son histoire – Mars ». 

Chaque jour … : Foire aux Prix Coûtants

Au mois de décembre, j’ai créé, avec l’aide d’une amie qui m’a guidé, de nouveaux visuels pour la série Chaque jour.

Et pour répondre aux demandes toujours plus nombreuses des lecteurs, j’ai acheté mes propres livres, avec les nouvelles couvertures (qui plaisaient beaucoup, soit dit en passant).

Mais j’ai fait cette commande, sans avoir fini d’écouler les stocks des anciennes couvertures.

Il me reste donc un petit nombre de livres dont je souhaite me débarrasser.

Je les brade donc à prix coûtant, soit 3 euros le livre (+ les frais de port).

Dédicace incluse, si vous le souhaitez !

Commandez-en autant que vous voulez, jusqu’à épuisement des stocks.

Dans ma Petite boutique de livres, vous trouverez des boutons « Ancienne couverture » pour chaque livre.

Pour y accéder directement, voici les liens qui vous permettront de les commander :

Et si vous pensez que je peux vous donner les livres directement, de la main à la main (sans expédition), écrivez rosalie dans la case « Code promo » et vous n’aurez pas de frais de port à payer. Pratique non ???

Les livres voyageurs

Au hasard de mes promenades, je découvre des boîtes à livres et j’y dépose quelques-uns de mes ouvrages personnels ici ou là.

Le journal Ouest-France s’est déjà intéressé à mes dépôts.

Ils sont à la disposition des lecteurs qui les découvrent.

Puisque la mode est à la traçabilité dans tous les domaines, je vous propose de suivre les voyages de mes livres.

Où ont-ils été découverts ? Où ont-ils été redéposés ? Quelle impression ont-ils laissés ?

Si vous avez découvert un livre, suivez le chemin qu’il a parcouru  pour arriver jusqu’à vous et regardez où il est parti après son dépôt dans une nouvelle boite à livres.

Si vous êtes curieux ou si un de mes livres vous intéresse, essayez de regarder où ils se trouvent. Si vous êtes rapide, vous aurez peut-être la chance d’arriver avant qu’il ne soit reparti !!

Vous avez trouvé un livre et vous voulez me le signaler ? Utilisez ce formulaire pour me contacter !!!

Mon bouquinage

Mon dernier livre lu
Mon dernier livre lu

Oui, c’est vrai que j’écris, vous l’avez bien compris puisque vous êtes sur ce site.

Mais je lis aussi. Je ne me considère pas comme un gros lecteur, mais je lis une bonne trentaine de livres par an, plus ou moins selon les années.

Et je fais à chaque fois une espèce de compte-rendu de mes lectures.

Je ne suis pas un blogueur ni un testeur de livres, je tiens juste un petit blog de mes lectures.

D’abord pour moi, histoire de garder une trace de ce que j’ai lu, et puis pour celles et ceux qui ont besoin d’un avis.

Mon avis est toujours bref. Comme dans mon écriture, je fais dans le court.

Mais je sais que pas mal de gens vont regarder Bouquinage régulièrement.

Pourquoi pas vous ?

Posted in JMB
%d blogueurs aiment cette page :